Et si tu souffrais d’épuisement postnatal?


J’en parle ici parce que je l’ai vécu et que c’est encore peu connu…

 

Tout d’abord, je veux simplement te dire que le retour à la normale après les enfants n’existe pas. Il n’y a pas de retour en arrière possible. Tu te réinventeras mais tu ne seras jamais exactement la même qu’avant. Le fait d’être plus fatiguée en étant mère est relativement normal. Ce qui ne l’est pas c’est d’être épuisée physiquement et émotionnellement, de se sentir vidée, de n’avoir plus rien à donner, plusieurs mois, voire quelques années après l’accouchement. C’est ce qu’on appelle l’épuisement postnatal.


Cet épuisement postnatal (ou maternel) ressemble à un burn-out. Ce n’est pas une dépression ou un simple baby blues. Il se caractérise par un épuisement physique extrême (fatigue chronique, troubles du sommeil, faible système immunitaire, maux de tête, problèmes de digestion, …) et par une perte de contrôle au plan des émotions (irritabilité, intolérance, pleurs, impulsivité, …).


Cet état est insidieux. Il grandit de jour en jour jusqu’à prendre toute la place. Les signaux d’alarme (fatigue extrême et émotions difficiles à gérer) n’ont pas été écoutés. Dans les cas les plus avancés, la mère pourra se détacher, se distancer, de son ressenti. En agissant de façon mécanique pour ses tâches et ses obligations, en se coupant toutes sources de plaisir, la nouvelle mère verra aussi ses relations en prendre un coup. Cet état pourrait même la mener vers une dépression. Et, c’est sans compter que cet épuisement amène un sentiment d’incompétence très fort qui empêche littéralement d’admettre qu’on en souffre. Cet enfant a été désiré pour la plupart. Comment admettre que nous ne nous sentions pas à la hauteur? Comment est-ce possible de prendre une pause familiale pour se ressourcer? Comment faire comprendre à notre famille, nos amis, cette situation méconnue?


Cet épuisement est en partie causé par toute la pression que nous recevons et que nous nous mettons sur le dos. Les réseaux sociaux y participent grandement. La collectivité aussi. Nous sentons que nous devons être top-shape quelques semaines après avoir eu un bébé. Nous avons même l’impression de devoir bien recevoir la visite après l’accouchement… alors que eux devraient venir prendre soin de nous (j’en parle ici).


Mes quelques remèdes pour en venir à bout :

  • Dors – plus facile à dire qu’à faire… je sais!

  • Mange simplement et sainement le plus possible. Ne te casse pas la tête pour tes repas. Vise la variété et ne saute pas de repas!

  • Bouge doucement (yoga doux, courtes marches)

  • Demande de l’aide (famille et amis, femme de ménage, doula postnatale, …)

  • Coupe les réseaux sociaux pour un bout (juste pour voir l’effet que ça te fait!)


Le temps seul n’arrangera pas les choses. Tu dois prendre les grands moyens pour te sortir de cette situation. Je peux t’y aider de plusieurs façons : relevailles à domicile à Montréal ou rencontres Skype d’une heure (naturopathie, sommeil de l’enfant, allaitement). 
Malgré tout, il se pourrait aussi que tu aies besoin d’un support médical. N’hésites pas à investiguer de ce côté! 

Discussion

commentaires

About the author